À la mémoire de Guy URBAIN


Guy Urbain Detoure

Guy URBAIN occupait le siège n° 09 à l’Académie Française du Chocolat et de la Confiserie.

Il en était le Père Fondateur et le président d’honneur.

Il s’est éteint dans la nuit du 25 décembre 2017, dans sa 96e année.


Témoignage de Katherine KODOROWSKY lors des obsèques du Guy URBAIN, le 3 janvier 2018.

«  Bien cher Guy,

Comme il est difficile de s'adresser à vous, en votre absence, alors que notre vie a été marquée par votre présence. Alors que toute votre vie, vous avez été là !

Quel que soit l'événement lié au cacao, au chocolat ou au sucre, vous étiez présent: un petit magnétophone dans une main, un

appareil photo dans l'autre... avec vos yeux émerveillés de tout et de rien, pétillants du bonheur de vivre l'instant pleinement, avec toujours une écoute bienveillante.

Toute votre vie, vous avez été habité par le scoutisme qui a structuré votre jeunesse, et qui vous a nourri de ses valeurs : le

respect de l'autre, la confiance, la responsabilité, le sens du devoir, le courage de ses convictions, la détermination, la gentillesse, le partage et la transmission du savoir, le sens de I’amitié, la courtoisie, l'esprit positif, la créativité pour être acteur de vos projets... Vous aviez compris qu'en vous fixant en permanence des exigences, vous resteriez jeune, éternellement jeune l

Le charisme ne s'acquiert pas, il est inné.

Chez vous, c'était une boulimie de vivre, une volonté permanente d'avancer, de persuader. Il faut dire que vous aviez une idée par jour l Et vous saviez à quel point il est difficile d'être visionnaire, de voir clair avant les autres. Mais vous adoriez jouer au poil à gratter, avec cet optimisme de la détermination que vous transformiez en lumière. Avec cet optimisme qui voit l'opportunité dans chaque difficulté. Parce que vous étiez un éclaireur! Et cette lumière en vous rayonnait pleinement et sereinement. C'était votre principal outil de communication. Vous étiez un hymne à la joie, ce secret des vaillants.

Vous avez fait vôtre cette pensée d’Antoine de Saint Exupéry : « Fais de ta vie un rêve, et de ton rêve une réalité ».

Aussi avez-vous imaginé et créé en 1998, I’Académie Française du Chocolat et de la Confiserie, que je représente aujourd'hui. Vous en êtes le Père Fondateur et le président d'honneur. Vous laissez 40 orphelins qui n'ont jamais imaginé votre départ.

Est-ce un hasard ? Vous nous avez adressé à chacun avant de partir, en guise de carte de vœux, quelques mots écrits de votre main, avec un ordre de mission personnalisé ; forcément au futur, votre temps de conjugaison préféré.

Vous aimiez écrire : pour remercier, pour féliciter, pour encourager, pour rassurer, pour accompagner... Vous saviez que les mots sont les vitamines d'une équipe, le carburant du projet qui avance. Ces mots portent aujourd'hui le poids de votre héritage et de notre obligation à poursuivre votre chemin.

En nous quittant, vous tournez une page de l'histoire de la gastronomie, des filières du sucre, du cacao et du chocolat, dont vous avez été un acteur majeur pendant plus de 70 ans, et que vous avez soutenues avec énergie à travers le monde. Les artisans français vous doivent beaucoup.

Nous avons aussi une pensée émue pour votre épouse, Alida, toujours discrète à vos côtés. Comme sur votre tandem sur les routes de l'aventure, vous étiez l'éclaireur, elle était la vigie.

A nous maintenant, Académiciens de VOTRE Académie, à perpétuer ce que vous nous avez insufflé. Il n'y a pas pire que l'oubli pour enterrer quelqu'un. La tristesse de votre départ nous punit de vous avoir connu. Ce n'est pas juste, alors que nous en sommes tellement fiers l Merci de votre passion et de votre énergie qui sont et resteront des leçons de vie.

Cher Guy, rassurez-vous : vous n'êtes pas mort, vous êtes devenu enchanté et éternel, comme tout Académicien. » 

Katherine Khodorowsky - Présidente en fonction de l’Académie - siège n° 37

Copyright © 2007/2018 - Académie Française du Chocolat et de la Confiserie - Tous droits réservés